Leverbal.org

avec une honnête dose de mousse à raser


Pour elle

On se trouve avant la représentation d’une pièce, dans les coulisses, où quelqu’un donne son opinion sur le fait de suivre ou non le mouvement de grève qui s’amorce. Cela s’est vu aux Chorégies d’Orange. Dans un tel climat social, tout peut arriver, jusqu’à la dernière minute. Faire palper cette tension, ce dilemme incessant qui s’est posé maintes et maintes fois durant l’été. Sans pour autant (et c’est là que le travail d’écriture prend toute son importance) dénaturer la question par un didactisme superficiel.

Un jeune comédien, 22-25 ans, semble décidé, à contre-coeur, à voter pour la grève. Ce ne sont pas forcément ses motivations qui ont pu s’exprimer auparavant. Ce qui lui pose problème, c’est d’avoir à affronter la déception de parents venant le voir jouer.
L’enjeu paraît dérisoire, léger. Il annonce presque le changement de perspective.
Il se décide à appeler ses proches, pour les prévenir de ne pas se déplacer, persuadé que la décision de faire grève, sa décision, l’emportera.
Avant même qu’il ait pu s’expliquer, il apprend que sa grand-mère n’a pas supporté la chaleur de la journée, qu’elle s’est éteinte, il y a quelques heures.
La description de ce qui suit (choc, prise de conscience…) est délicate, et je préfère en l’état m’en tenir à l’issue : il votera contre la grève.


Au final, il s’agit donc d’illustrer, une fois de plus, l’étrangeté de ce métier tant de fois décrite, et de la tenue en scène. Quel intérêt ? Peut-on le faire aujourd’hui, en fixant ainsi des priorités qui semblent pourtant aller de soi, sans un redoutable et crispant parti pris ? C’est, à mon sens, un moyen de dépasser le débat politique, pour revenir à l’essentiel du travail de comédien. Il y a, de ce fait, une instrumentalisation des événements, un traitement peut-être anecdotisant de ce que nous avons tous vécu, à des niveaux différents. Il y a, pour moi, une volonté impérieuse de ne pas se laisser abattre. Et de montrer, par un enchaînement - malheureux mais plausible - de faits divers, une certaine réalité (idéalisée ?) de cette profession pour un jeune comédien.

Tags: Cinéma

Vous devez vous enregistrer pour laisser un commentaire.