Leverbal.org

HUMANITE : TEST DE LABYRINTHOIRE


Carte de vie !

Récemment, je me suis fait une carte pour recenser mes autres cartes, leur fonction, leur date d’expiration, leur place dans ma veste, ma voiture ou mon porte-document. Je l’ai appelé ma métacarte. Je ne sais pas si je vais pouvoir la ranger dans mon portefeuille, à moins de la plier en quatre. Elle est au format A5, recto-verso, et elle est quasiment pleine d’une écriture à peine lisible. J’ai préféré ne pas compter mes cartes, de peur de dépasser les deux unités.

 

Le premier symptôme de cartopathie intervient quand votre premier porte-cartes devient obsolète. D’abord vous y rangez votre carte professionnelle, ensuite, votre carte du Club et votre carte de parking. Au bout de la quatrième, en général le porte-cartes craque. Il vous faut alors deux porte-cartes, et vous les mettez dans votre portefeuille, où ils rejoignent la carte de crédit et la carte d’identité, accessoirement la carte grise et la carte d’électeur. A moins que ce ne soit la carte de métro ou la carte vermeil. Puis vous prenez un deuxième portefeuille pour vos porte-cartes et spécialement pour eux. Quand vous arrivez à 30 cartes, vous prenez carrément la pochette de cartes à jouer…
Vous commencez ensuite à fantasmer sur la carte à tout faire, la carte universelle, LA carte des cartes, celle qui remplace toutes les autres. Puis, une nuit, en rêve, vous implorez la déesse des cartes qu’elle daigne vous épargner de la 79ème carte que vous avez reçu la veille parce que vous allez devoir prendre un deuxième jeu de tarot. Et vous ressassez sans fin toutes vos cartes, cartes de membre, cartes d’abonnement, cartes de réduction, cartes d’augmentation, cartes de route, cartes de déroute, cartes à louer, cartes à vendre, cartes à collectionner, cartes à jeter, cartes à gagner, cartes à manger, cartes à dormir, cartes de séjour, cartes de vol, cartes de viol, cartes d’amour, cartomancienne, cartothécaire, cartophile, cartothérapeute, carton pâte, cartes dorées, cartes fourrées, cartes chouravées, cartes à puce, cartes à chien, cartes à merde, cartes de merde ! cartes ras le bol, arrêt de carte, carte de mort, carte de vie !

 

Ma vie est une carte, j’en utilise au moins 10 par jour. Je ne peux pas m’arrêter. Les cartopatches sont inutiles, les cartes de réduction de carte aussi. Tous les matins, je vérifie qu’elles sont toutes là, en comptabilisant avec ma métacarte qu’elles sont toujours à leur place. Je pique une crise lorsque j’ai malencontreusement confondu deux cartes qui sont mal rangées. Mon coiffeur ne comprend pas pourquoi je lui refuse à chaque fois si sauvagement sa carte de client régulier depuis bientôt six ans. J’ai un début d’orgasme quand mon troisième client de la journée a oublié sa carte de visite et que je lui donne la mienne. J’ai attendu que ma femme menace de retourner chez sa mère pour me décider à réclamer à ma banque la carte bleue qu’un distributeur avait discrètement avalé.

 

Le mois dernier, j’ai rencontré un de mes semblables. Dans un resto du quartier, il réclamait qu’on inscrive au crayon à papier sur sa carte d’habitué pour qu’elle soit recyclable. Nous nous sommes reconnu. Nous avons décidé de fonder le cercle des cartoliques anonymes. Sans carte de membre. A la dernière séance, nous étions 23. Nous accueillons même des mineurs. Des MINEURS ! Nous avons pétitionné et écrit au gouvernement pour que soit édictées des lois sur la création des cartes. La réglementation devient urgente. Le petit grec du coin de ma rue a essayé de faire une carte de réduction. Je suis heureusement intervenu à temps. Mais la cartomanie se répand. Elle touche toutes les couches de la société. Elle est adaptative, multiforme, évolutive. Elle a ses adeptes dans toutes les castes. J’ai soupçonné ma femme d’en être. Mais je ne demanderai jamais le divorce. Les avocats ont instauré un système par carte de fidélité…

Tags: Nouvelles

Vous devez vous enregistrer pour laisser un commentaire.