Leverbal.org

Ma perdition me guide


Biologie

Un homo sapiens sapiens de sexe masculin se déplaçant en position bipède inventa un ustensile manufacturé servant à palier l’absence de nyctalopie de son espèce, dénommé “lampe”. Il appliqua sa main à sa surface et, par un rapide mouvement de va et vient, déclencha l’apparition d’un être éthéré plus communément appelé “génie”. Cet être, doué du langage articulé, s’exprima à l’homme dans sa langue, et lui dit : « Trois créations de ton esprit tu exprimeras et elles se matérialiseront ». Alors l’homme, sans faire fonctionner les deux lobes de son cerveau, prononça ces trois vœux : « Je voudrais que ma vie matérielle soit possible sans travail, que ma vie sentimentale soit épanouie et que ma postérité soit assurée autrement que par ma descendance procréée ». Le génie accomplit ces souhaits. L’homme fut-il pour autant plus proche qu’avant de l’état hormonal lui assurant le plus facilement la sensation du bonheur ?

Tags: La lampe magique

Vous devez vous enregistrer pour laisser un commentaire.